Une semaine avec un MacBook Pro et son processeur M1

(Mise à jour le 20 avril 2021 à 12:32)

Cela fait une semaine que j’ai acquis ce nouveau MacBook Pro 13″ M1. Sa configuration depuis une sauvegarde Time Machine réalisée sur un MacBook Intel s’était, pour l’essentiel, effectuée assez bien (1).

Il est très étonnant d’avoir un ordinateur totalement silencieux, quelle que soit la charge du processeur. Celui-ci n’a d’ailleurs pas dépassé les 50 % de charge. De surcroît, on peut le poser sur ses genoux, sans ressentir la moindre chaleur ! C’est presque le confort d’un iPad avec un clavier, et un écran plus grand !

J’ai réalisé quelques tests, sans aucune prétention scientifique 🙂

Alors qu’étaient en cours une sauvegarde Time Machine, une analyse de mon répertoire de travail de plus de 3 Go avec un serveur distant en vue d’une sauvegarde, un scan de l’antivirus Kaspersky d’un SSD d’un To, une vingtaine d’onglets ouverts dans Safari et autant d’applications lancées, le traitement d’images sur un SSD externe avec DXO PhotoLab 4 est nettement plus rapide que sur mon ancien MacBook Pro Intel et surtout, sans bruit de ventilateur ; la vitesse de traitement est d’autant plus notable avec des photos prises avec l’iPhone au format JPG.

Le traitement de 21 images RAW vers un format TIFF a pris 34 secondes, toujours avec ma vingtaine d’applications ouvertes et mes onglets Safari, en même temps qu’une sauvegarde Time Machine se lançait.

Le traitement de 100 Photos RAW vers un format TIFF s’est réalisé en 5 mn sur un SSD externe, avec tout de même quelques ralentissements de l’application, et celui de 22 Photos RAW vers TIFF sur un SSD externe s’est réalisé en 48 s.

Sur les autres points, la batterie tient bien la route, presque une journée, sa recharge est rapide, mais il est vraiment dommage de ne disposer que deux ports USB, car pendant la charge, seul un est disponible…

La Touche ESC physique et non plus sur la Touch Bar est bien réactive.

Mais… l’envoi depuis le Mac de textos accompagnés d’images est toujours aussi laborieux… les apps iOS sont un peu longues à se lancer (je publierai prochainement un nouvel article sur les apps iOS sur Mac) ! Et l’accès aux disques durs, sans doute par mesure de sécurité, n’est pas très rapide non plus : une trentaine de secondes pour que mon SSD Time Machine apparaisse dans le Finder, que l’analyse par Kaspersky soit active ou non.

Mais au final, comme tous les utilisateurs de ces nouveaux Macs, je suis assez bluffée par les performances !


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir l’article Configurer un MacBook Pro avec la nouvelle puce M1 []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 313 435 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.