La protection de la vie privée vue par Google/Android

J’ai toujours le LenovoP2 qui tourne sur une ancienne version d’Android, chaque constructeur décidant de la mise à jour, ou pas, de son système…

J’ai eu la surprise hier, en effectuant la mise à jour d’applications, de constater que certaines autorisations ont été supprimées pour celles d’entre elles que je n’avais pas utilisées depuis trois mois, afin, selon Google, de “protéger ma vie privée”… (image1). La liste des applications concernées s’affichent… (image 2) les détails pour chacune peuvent être consultés (image 3).

En effectuant un tap sur l’onglet Suppression auto désactivée, une autre liste s’affiche !

Sans que l’utilisateur n’ait eu son mot à dire, certaines apps relèvent de la catégorie Suppression auto activée, dont l’antivirus Bitdefender, les navigateurs DuckDuckGo et Firefox, le gestionnaire de mots de passe open source Keepass2, les applications d’Orange, le nuage open source Nextcloud, le client mail open source FairMail, OpenVPN Connect, l’application de messagerie Signal… D’autres apps se trouvent dans la catégorie Suppression auto désactivée dont les apps Google telles que le gestionnaire de contacts, le gestionnaire de fichiers, Google Play Store, l’application SMS/MMS…

Mais on peut manuellement redonner les droits aux applications si on le souhaite (images 3 & 4) ! et décocher pour chaque app la suppression automatique des autorisations (image 5).

En fait il s’agit de la fonction Google Play Protect, activée par défaut, mais qui peut être désactivée. Pour des raisons de sécurité, [Google nous recommande] de toujours laisser activée cette fonctionnalité. (…) Dans certains cas, si une application dangereuse a été détectée, vous pouvez recevoir une notification indiquant qu’elle a été supprimée.

Non seulement Google exploite sans notre consentement de nombreuses données depuis nos téléphones, son moteur de recherche et plus encore, mais peut supprimer, sans nous demander notre avis, une application ! sans qu’on sache sur quel critère Google décide qu’une application est dangereuse.

On pourrait penser que c’est une bonne chose que Google veille sur notre sécurité et notre vie privée (si tant est que le respect de la vie privée et les pratiques de Google ne soient pas antinomiques !), mais mettre l’utilisateur devant le fait accompli, et le dessaisir de toute décision, est-ce la meilleure façon de garantir que nos téléphones ne soient pas vulnérables ?


Ecrit par Lise - Site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 313 420 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.