De retour à l’opéra de Paris…

(Mise à jour le 3 juin 2021 à 22:10)

Les salles de spectacles ayant enfin rouvert, j’ai assisté à la représentation du Soulier de Satin, à l’opéra de Paris.

Je ne connaissais pas cette pièce de Paul Claudel, ni cet opéra. La pièce dans son intégralité dure 11 heures, le spectacle de l’opéra a commencé à 14h pour se terminer à 20h, avec deux entractes.

Son compositeur, Marc-André Dalbavie, en parle ainsi :

Le Soulier de satin est traversé de voyages, d’événements, de rencontres, de changements brusques de sujets, de lieux, de tons également, du pathétique à la farce et à l’ironie, de la tragédie à la comédie.

Le blog de France Info TV décrit bien cet opéra :

Et l’on passera ainsi, par la puissance de notre imaginaire (il faut bien que le spectateur soit acteur de ce voyage immobile qu’est une oeuvre), de l’Océan Atlantique à la cour d’Espagne, des rivages sableux de Mogador (désormais Essaouira) à une église de la vieille ville de Prague, du village de Panama (alors) à l’étendue d’eau sur laquelle marche Saint-Jacques, de la boutique d’un tailleur de Cadix au golfe du Mexique où mouille la flotte espagnole. Comment ? Sous la forme d’un théâtre de tréteaux, voulu par Claudel et que Nordey, excellente idée, a choisi de respecter.

France Info poursuit :

L’écriture de Dalbavie se révèle un peu monocorde dans la confrontation de Prouhèze et de son mari Pélage (…) mais Dalbavie réussit en revanche magnifiquement la scène des adieux entre Prouhèze et Rodrigue, enfin réunis pour être aussitôt séparés.

Lors des deux entractes, bien que n’ayant que l’iPhone 8 Plus sous la main, j’ai pris quelques clichés de ce beau lieu qu’est l’opéra Garnier ! très heureuse d’avoir enfin pu profiter d’un spectacle, un peu déconcertant, mais nourri des réflexions profondes de Claudel.


Ecrit par Lise - Site

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 313 389 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.